· 

Le Cœur : Paroles d'enfant

"Il y a toujours de l'amour dans le cœur."



"Quand j'ai de la colère, elle n'est que dans ma tête, parce que dans mon cœur, il y a toujours de l'amour. Donc il ne faut pas mettre de la colère dans la tête !

En fait il y a toujours de l'amour dans le cœur et quand on laisse s'installer de la colère dans la tête, on se trompe et ça nous fait croire qu'il y a de la colère dans le cœur.

Et c'est pareil pour la tristesse.

Il ne faut pas écouter ça, il faut écouter l'amour."

Evan, 4 ans

 

J'avais envie de vous partager la pensée du soir de mon p'tit bou'd'chou.

Nous parlons régulièrement des émotions bien sûr. Je lui transmets ce que j'ai appris pour les faire transiter, ne pas les laisser prendre racine en nous et nous hypnotiser.

Evan est conscient qu'il n'est pas "normal" de ressentir de la colère, de la tristesse, de la peur. Il sait que ça n'est pas grave d'avoir à les accueillir en nous, mais il sait aussi qu'il n'est pas bon de les laisser prendre les rênes.

Contrairement à ce qu'une certaine pensée collective voudrait nous faire croire : il n'est pas "humain" d'être ballotté dans nos émotions, juste primitif.

Toujours est-il qu'Evan a entendu déjà beaucoup de choses sur les émotions, mais ce soir, dans le silence méditatif du dîner, comme nous l'aimons, il sort cette vision de son cru, pour le moins intéressante.

Je crois qu'il voulait dire que les émotions involutives ne sont pas le royaume du Cœur, mais le plus souvent, même si elles prennent naissance dans notre centre émotionnel qu'est le Plexus Solaire, elles deviennent vite des pensées obsédantes du mental ! Et que, si on a la sagesse de ne pas les écouter, on revient dans notre Cœur, et ô miracle, il y a l'Amour !

 

NB : je vous rassure, mon fils est un être en apprentis-sage, comme tous les enfants, il vit lui aussi beaucoup d'émotions, des moments de crise aussi, comme aujourd'hui d'ailleurs où lui et moi n'avons pas été très "alignés" à plusieurs reprises. Mais la lucidité de ce soir, que ça lui a inspiré, m'a laissée sans voix, je l'ai donc écrite (il a bien voulu me la dicter 😊).

Écrire commentaire

Commentaires: 0